La SVTA soutient
le référendum contre
l’adoption de la loi cantonale sur la remise à titre gratuit et la vente à l’emporter de boissons alcooliques, de
produits du tabac et de produits assimilés au tabac du 17 janvier 2020.

Nous souhaitons d’abord souligner que ce référendum ne va aucunement à l’encontre de la protection des mineurs et
de la protection contre la fumée passive dans les lieux publics. Des exceptions
devraient toutefois être
accordées.

Le 17 janvier, le
Grand Conseil genevois a décidé d’assimiler les e-cigarettes aux produits du
tabac concernant la protection des mineurs et la protection contre la fumée
passive. Malheureusement les demandes d’amendements des professionnels de la cigarette électronique n’ont pas été entendues. Les tests de liquides et de matériel
dans les shops, ainsi que la présentation de produits et d’informations dans les vitrines ne seraient
plus possibles.

Pour les vape shops,
il est essentiel que les clients puissent tester les liquides et le matériel en
magasin avant d’acheter. Les
conseils professionnels aux clients ne seraient plus possibles.

Le fait de ne plus
pouvoir exposer un produit légal dans sa propre vitrine va à l’encontre de la libre activité des
entreprises.

Qu’un Grand Conseil cantonal décide de
traiter un produit, dont les émissions sont 95% moins nocives que la fumée de
cigarette, de la même
façon, relève d’une mauvaise information et de l’ignorance. C’est une décision purement politique, qui a été influencée par les informations relayées par les médias au
cours de ces derniers mois.

La SVTA a décidé, pour ces raisons, de soutenir le référendum de l’ARPV (Association Romande des Professionnels de la
Vape).

Les formulaires pour
la récolte des signatures peuvent être téléchargés ici :

https://onedrive.live.com/?authkey=%21AAh2p2V8stqW30k&cid=029D666BF651BFB5&id=29D666BF651BFB5%211850&parId=29D666BF651BFB5%211849&o=OneUp

Les formulaires
signés sont à renvoyer au plus tard [...]